fabricant de calissons

Fabriqués dans notre confiserie de Frontignan, nos calissons respectent la recette traditionnelle. 

Élément central des 13 desserts de Provence, le calisson est une spécialité de la maison. Il est fabriqué à partir de savoureuses amandes douces qui sont finement broyées puis délicatement mariées avec du miel. Cette crème d’amandes est ensuite assemblée avec des melons confits et des écorces d'oranges confites. Les petits calissons mis en forme sont recouverts de sucre royal réalisé à partir de sucre glace et de blanc d’œufs.

Traditionnel d’Aix en Provence, avec à l’origine la confiserie du Roi René, notre calisson est riche en amandes et en fruits confits. 

Un pêché gourmand de Provence qui fait partie de la tradition des treize desserts, à offrir en cadeau à tous les gourmands de saveurs provençales ou à s’offrir soi-même !

La légende du Roi René

La Cure Gourmande est très attachée aux légendes et traditions. Saviez-vous que l’origine du calisson remonte au Moyen-Age? Au règne du roi René plus précisément. 

Voici son histoire: 

Nous sommes au Moyen-Age, en 1454. Le Roi René d’Anjou, Comte de Provence, est sur le point de se remarier avec une jeune comtesse, Jeanne de Laval. La future reine est connue dans le tout le royaume comme étant une jeune femme très peu gracieuse. Elle ne sourit jamais. Cette union est un mariage arrangé. A cette époque, seuls les titres et la lignée comptent. Jeanne n’est donc pas éprise du roi, ce qui explique son manque d’engouement. 

Pour son mariage, censé être le plus beau jour de sa vie, le roi René d’Anjou se donne pour mission de faire retrouver le sourire à sa future femme. Il demande alors à son confiseur personnel de lui confectionner une gourmandise sucrée qui la rendra heureuse. Prenant cette mission à cœur, le confiseur travaille dur pour trouver les ingrédients qui composeront cette douceur sucrée. Dans son chaudron, il ajoute des amandes, de l’orange confite,  du melon confit et du miel. Trouvant ce mélange agréable, il n’a plus qu’à croiser les doigts pour qu’il plaise également  à la reine. 

Le jour du mariage, le confiseur présente son travail au roi et à la reine. La reine, toujours aussi triste, est priée de goûter la première. Lorsque la douceur arrive à sa bouche, le miracle a lieu, son visage s’éclaire en un sourire! Elle demande alors au confiseur, le nom de ce délice. “Di calin souns“ répond le confiseur en Provençal:‘‘Ce sont des câlins!“.  

Ainsi, les calissons virent le jour et prirent la forme d’un sourire… 

Retrouvez nos calissons maison

Produit ajouté à la liste d'envies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer une navigation adaptée et à des fins de statistiques.